Le parisien, description et mode d’emploi

Le parisien en général est un être magnifique, tant par son rythme de vie égoïste que par son habitude à vouloir se distinguer par sa supériorité sociale. Il est fier de ce qu’il a du faire pour devenir ce qu’il est et posséder ce qu’il a.

Haaa, que de bonheur de pouvoir conduire cette magnifique voiture coupé-sport cabriolet dont le compteur est capable d’atteindre les 390km/h dans une ville ou son voisin par pure jalousie va vous la rayer dés que vous aurez le dos tourné!

Mon dieu, quelle joie de pouvoir regarder ce sdf mort la veille de froid, gisant dans ses excréments et de pouvoir lui dire, « T’as raison feignant, passe ta journée à dormir au lieu de chercher du travail, tu n’as que ce que tu mérites! ».

Quel plaisir de payer 2000€ de loyer pour une petite maison de 70m², avec son crédit sur 30 ans pendant que ces bouseux de province vivent comme des galeux dans leur corps de ferme d’une surface habitable de 200m² et son terrain de 8000m² qu’ils remboursent 700€ par mois sur 20 ans maximum.

Pour rien au monde on ne quitterait nos agressions quotidiennes parce qu’on avait pas de cigarette à offrir!

Ha oui alors, nous savons vivre dans la capitale, avec notre café à 4€ et nos amendes pour stationnement gênant sur la piste cyclable.

 

 

Oui, le parisien ne vit que par égoïsme pur. Nous les voyons comme ça, nous le reste du monde. Non parce qu’on y a déjà été avant de parler pour ceux qu en doutent. Pour ces andouilles aux airs supérieurs, la province est une terre de pecnots sales et pauvres s’habillant avec les guenilles que nos parents ont reçu de leurs grands-parents qui les ont reçu de…..bref. Pourtant, une chose est sûre, nous n’allons pas en vacances à paris, ce qui n’empêche pas les parigots de venir dépenser leur deniers royaux dans leur magnifique camping-car 15 places dans nos marchés locaux et autres lieux de terroirs. Le pire n’est pas encore de ceux qui ne viennent que temporairement dans nos campagnes dépenser leurs jours de congés payés, non, puisqu’ils s’en iront forcement quelques jours suivants. Non, les pires sont ceux qui vont se vanter, après avoir dénigré tous ceux qu respirent à l’extérieur du périphérique pendant des années, d’enfin pouvoir acheter une charmante petite masure Normande pour presque rien afin de pouvoir respirer l’air pur parmi les autochtones, le tout en continuant d’aller travailler sur la capitale du lundi au vendredi. Parce qu’il faut l’avouer, faut se les coltiner ces imbéciles heureux qui une fois arrivés chez nous, ne peuvent cesser de continuer  de nuire à leurs voisins ruraux comme si ils étaient encore dans leur château du XVIème.

Comment ça je suis mauvaise langue?

Les parisiens contre les vaches:
https://www.demotivateur.fr/article/eleveur-depuis-6-generations-il-est-contraint-de-demenager-sa-ferme-car-ses-vaches-derangent-ses-nouveaux-voisins-venus-prendre-leur-retraite-a-la-campagne-10285

Les parisiens contreles cigales
http://www.midilibre.fr/2016/06/30/un-couple-de-parisiens-veut-porter-plainte-contre-les-cigales,1358876.php

Les parisiens contre les cloches d’église:
http://sosconso.blog.lemonde.fr/2014/01/24/querelles-autour-des-cloches-des-eglises/

Les parisiens qui cherchent la spéculation:
http://www.sudouest.fr/2017/07/01/lgv-ces-parisiens-qui-s-installent-3580865-2780.php

Vous l’avez compris, les exemples ne manquent pas. Nous avons horreur des parisiens parce que pour faire simple, ils nous insultent, viennent s’installer chez nous pour ensuite imposer leur façon de vivre.

Les français vous détestent parce que vous êtes juste horribles, faites-vous une raison, mais par pitié, restez chez vous.

 

Pour finir, nous allons vérifier qui est le plus horrible, nous ou les parisiens?

Total Votes : 10298

Vous devriez aimer....

Votre nom et Email sont obligatoires, mais ce dernier ne sera pas divulgué.